ÎLE D’AVES: LITIGE ENTRE LA GUADELOUPE ET LE VENEZUELA EN MER DES CARAÏBES


Zones Économiques Exclusives : délimitations en Mer des Caraïbes & litiges

.

L'île d'Aves la 6eme îles de guadeloupéenne.

 
Ces un conflit dont vous avez certainement jamais entendue parler. La Guadeloupe posséderait une sixième île.  Non je ne parle pas du retour de st-barth ou encore de st-martin mais d'une petite île au large de nos côtes.  L'île d'Aves au regard du doit internationales est une île guadeloupéenne. Celle ci ne pourrais être prise par le Vénézuela que par un acte militaires.  La situation avec le Vénézuela est donc totalement illégale.  Celle-ci empiéterais sur notre ZEE qui pourrait être doublé, de plus cette situation affecte aussi la Dominique.

L'île d'Aves:

 

Ce petit bout de territoire est le centre de revendication de diverse état caribéen. Dominique, et Vénézuella ce la dispute.
Situé a 550km des cote vénézuelllienne, leurs présence est plus que contestable pour les dominiquais qui eux ce trouve a 230 km de celle-ci. 
Le 17 juillet 1980, un traité de délimitation maritime n° 21969 a été signé à Caracas, entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Venezuela.
Mais c'est pour nous guadeloupéen qui avons le plus de droit sur cette ile. En effet l'ile ce trouve a 205 km de nos côte et aurais été cédé par la France sans consultation des guadeloupéen.



Ce traité a eu comme conséquence principale de faire de l’ile d’AVES un territoire Vénézuélien.
Il se trouve que ce traité n’est pas compatible avec la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, signée à Montego Bay (Jamaïque) le 10 décembre 1982. Cette convention est entrée en vigueur le 16 novembre 1994, après ratification par la Communauté européenne en l’année 1988.
La Convention précise un certain nombre de notions comme :
● la mer,
● la zone économique exclusive,
● le plateau continental.
La Zone Economique Exclusive, d’après l’article 57 de cette convention internationale, est une zone située au-delà de la mer territoriale et adjacente à celle-ci sur une distance maximum de 200 milles marins, soit 370 kilomètres. La ZEE est définie et délimitée par les articles 55, 56 et 57 de la Convention
En outre, tout en reconnaissant en son article 47 que la Guadeloupe est un archipel composé de plusieurs iles, la Convention précitée, après avoir rappelé au premier para- graphe de l’art 121, qu’une île est une étendue naturelle de terre entourée d’eau restant découverte à marée haute et indiqué au deuxième paragraphe que la mer territoriale, la zone contigüe, la zone économique exclusive et le plateau continental d’une île sont délimités conformément aux dispositions applicables aux autres territoires terrestres, permet d’affirmer que :
● L’ïle d’Aves située à 125 miles à l’ouest de la Guadeloupe fait bien partie de sa zone Economique Exclusive,
● L’île d’Aves ne peut pas (sauf conquête militaire) appartenir au Venezuela par rapport auquel il est situé à plus de 200 miles.

ZEE:

Une zone économique exclusive (ZEE) est, d'après le droit de la mer, un espace maritime sur lequel un État côtier exerce des droits souverains en matière d'exploration et d'usage des ressources. Elle s'étend à partir de la ligne de base de l'État jusqu'à 200 milles marins (environ 370 km) de ses côtes au maximum, au-delà il s'agit des eaux internationales. Le terme est parfois abusivement appliqué aussi aux eaux territoriales et aux extensions possibles du plateau continental au-delà de ces 200 milles marins.








 

 
 
 
Source image: Atlas Caraïbe
 
 
 

ZEE possible:

 

Il va vraiment falloir que les guadeloupéen ouvre les yeux sur la valeur de nos eaux territoriales que ce soit touristique,  biologiques ou économique.
147 Vues

commentaires